SOCIAL FARMER #Growthhacking

Il y a quelques mois,  je recevais dans ma boite mail une énième proposition de programme d’acquisition de followers : ce bon vieux GROWTH HACKING comme l’appelle chez nous.

Digitalinsiders définit cette notion de growth hacking comme :
Un ensemble de procédés marketing utilisés par les entreprises du web et qui vise la recherche rapide de la croissance, à tout prix, avec peu de moyens. … Il faut l’entendre comme un ensemble de stratégies marketing qui va permettre de booster la croissance d’une start-up de manière exponentielle.

Pour faire simple, je vous dirais qu’il s’agit de faire vite grandir ta communauté avec peu de moyens.

Parmi les outils les plus populaires, on retrouve souvent des bots (robots qui vont liker, commenter et même suivre pour toi des comptes qui pourraient être intéressés par ton profil) mais aussi des vrais outils de community management tels que Hootsuite qui te permettent de gérer complètement tes pages de réseaux sociaux ( avec entre autres rédaction, planification, statistiques, jeux concours, etc…)

SOCIAL FARMER a attiré mon attention car c’est une start up française spécialisée sur Instagram, avec une équipe qui m’a l’air plutôt honnête et qualifiée, le genre de boîte que je défends au quotidien.

Je demande donc un partenariat et on m’explique que ce n’est pas possible mais que je peux avoir la première période gratuite ou à 50% moins chère … je ne sais plus.

Je demande à la jeune fille super sympathique avec qui je suis en contact de m’expliquer le principe en lui posant la question du follow/ unfollow. Elle m’explique qu’il s’agit d’un algorithme déposé ou brevété qui va analyser les comptes instagram et m’abonner automatiquement à ceux qui pourraient s’abonner en retour suivant le type de sujet que j’aborde.

J’insiste sur la question du unfollow qui me dérange, elle admet que cela en fait partie mais que ce n’est pas le tout.

Je suis dubitative mais je préviens que je le fais dans le cadre d’un test et je pars du postulat que je ne ferais aucun autre effort de stratégie sur ma page pour ne pas fausser les résultats.

Début Septembre, la machine est lancée, j’ai fourni mes codes Instagram et je passe de 300 abonnements (et non abonnés, à ne pas confondre) à près de 1000 dans la soirée puis moitié moins le lendemain.

Je vais voir les pages de mes nouveaux abonnés… beaucoup de comptes orientés parentalité, bébés, grossesse etc … ce n’est pas mon sujet principal mais cela fait effectivement partie de mon univers 🙄

Quelques hors sujets comme une ou deux boutiques spécialisées dans la vente de hijab mais dans l’ensemble on reste dans la thématique maman-bébé-grossesse, alors que je me souviens avec choisi plutôt Lifestyle 

Il s’agit d’un très bon public pour moi car je veux toucher le plus de monde, je souhaite sensibiliser sur l’écologie et les dangers de nos modes de consommation pour les générations à venir.

Par contre, je reviens là dessus encore une fois, ce n’est toujours pas mon sujet, les followers augmentent mais pas forcément le taux d’engagement sauf …. lorsque je parle grossesse et enfants….Je décide donc de laisser courir jusqu’à la fin du test pour voir ce qu’il en est.

C’est un des éléments pris en avant sur le site, plusieurs catégories de ciblage de followers assez poussé.

Pour finir,

J’ai gagné plus de 1000 abonnés qui sont de vrais profils et avec lesquels je peux et veux échanger ( ça c’est vraiment chouette) ,  mais tout bon consultant te le dira cela n’est pas suffisant, il faut coupler à cela une bonne périodicité ( tous les jours, tous les 2 jours, tous les 3 jours etc…) et du contenu de qualité ( Belle photo, contenu digne d’intérêt et engageant).

De nombreuses pages se sont récemment plaint de cette technique car ce sont les mêmes comptes qui sont sollicités tous les jours et voient leurs nombres d’abonnées augmenter, de likes aussi …..puis, moins 20, 30, 40 comptes dans la même journée. On peut comprendre que cela soit énervant à force pour la personne qui le subit.

La première question étant cela ne te pose t-il pas un cas de conscience de faire du follow/ unfollow toi marque, entrepreneur ou influenceur qui prône l’éthique … et toi influenceur Green, clean et bienvaillant qui a 10K d’abonnés et 100 likes en moyenne, te sens tu légitime dans la blogosphère éthique ?

C’est un réel débat éthique plus que technique que je lance aujourd’hui sur les nanas vertes !
On se retrouve pour le prochain dossier technique sur le très large sujet du SEO à la demande de Alexandrine alias Selon Alex qui se présentera bientôt sur le site.

Nancy-Rose alias Nana l’abeille.

Analyse de la stratégie digitale : Biotyfull Box

Présentation :

Biotyfull box serait la première box beauté 100% BIO et naturelle. Elle propose, chaque mois, de très beaux coffrets contenant 4 à 5 produits de beauté, 100% full-size et fabriqués exclusivement en France.

Dans chaque box beauté, nous trouvons des produits cosmétiques, du maquillage bio et des accessoires pour le corps, la peau et les cheveux.

Aucun cosmétique n’est testé sur les animaux et ne comportent pas d’ingrédient d’origine animale hormis le miel et la cire d’abeille biologiques ;

Par ailleurs, la plupart des marques bio et naturelles sont certifiées BIO par ECOCERT et labélisées COSMEBIO.

Stratégie de communication de l’offre :

  • Le positionnement :

1ère box beauté 100% BIO et naturelle

  • L’offre :

4 box à des prix cassés (autour de 12€) qui valent chacun entre 82€ et 100€ de produits;

Propose une large gamme de produits que ce soit des soins, des cosmétiques, du maquillage et des accessoires

Une stratégie de prix très discount et promotionnelle pour des produits full size et de souvent de très bonne qualité.

  • La promesse faite à la cible :

NON testés sur les animaux, Découverte des meilleurs marques cosmétiques, des prix imbattables : jusqu’à 80% de réduction par rapport au prix boutique.

  • Les objectifs :

Vendre un maximum de box beauté pour les périodes estivales et de ce fait faire adhérer un grand nombre de personnes à la biotyfull box en se démarquant des concurrents

Faire connaître les meilleurs marques cosmétiques et les services proposés par la marque

Développer son image et sa notoriété dans le secteur des box beauté

Mettre en avant tout types de produits comparés à ceux de la concurrence

Inciter les marques à solliciter les services de Biotyfull box

  • La cible

Elle est très large des jeunes Femmes de 15 à 45 ans mais aussi leurs mamans 😉

  • Les canaux de communication

(ici les médias numériques) comme le site internet et les réseaux sociaux mais aussi la pub télé. Cette dernière option représente des coûts très importants.

Cela a permis à l’entreprise de se faire connaître, d’attirer de nouvelles marques, vendre ses produits et services en ligne, fidéliser ses clients, et de promouvoir son offre.

  • Mailing : Tenir au courant de l’offre, influencer l’acte d’achat vers le site en ligne
  • SMS Push : Pousser à l’achat avec des messages du type 3 box gratuites, 2 box à 5 €, alors qui pourrait bien y résister ? Pas vous en tout cas

 

  • Les canaux de distribution 

Exclusivement le site de la marque

Notre avis :

La Biotyfull Box a ses priorités. Le site web n’est pas très beau, ni pratique mais les promotions sont visibles partout !

Les techniques commerciales sont ce que l’on peut qualifier « d’agressives » en marketing avec un SMS toutes les 1 à 2 semaines.

Cette stratégie fonctionne plutôt bien. Nous avons nous-même testé la box et la newsletter, les naturalistas ne résistent pas beaucoup aux fameux SMS.

Les produits ne sont pas toujours Made in France et la Box ne communique par forcement sur cet aspect.

Cela est-il compatible  avec les valeurs et les engagements originels de la Bio ?

Comment la box fait-elle pour se rémunérer car au vu du site et des vidéos youtube, l’on  reconnait facilement une pratique de la pêche aux économies …

Qui de la rénumération des marques qui donnent ou vendent leurs produits vraiment pas chers du tout, moins de 1 € des fois selon la rumeur ?

Cela reste une rumeur, mais vous alors qu’en pensez-vous ?
La Biotyfull box, une box Éthique ou pas éthique ?

Un article rédigé par Noémie et Nancy-Rose